QUAI DES FLOTTILLES
"Chalut". Tu es ancien de la Royale ? Ben n'hésite pas. Pose ton sac sur ce quai et enregistre toi. Même si tu n'a jamais foulé ce dernier tu es le bienvenu car tu dois avoir des choses à nous raconter...

Quelques règles à suivre pour le bien de tous :


- En premier lieu, il serait aimable et courtois de ta part de te présenter. tu es le bienvenu parmi nous, mais dis nous sommairement qui tu es, sans oublier de mettre à jour ton avatar en y « glissant » ta « bouille »

. A défaut, ton compte risque d'être supprimé. Merci à toi pour ta compréhension.
- Les membres qui ne posteront pas régulièrement, verront leur compte supprimé au bout de deux mois d'inactivité.

- Pour la bonne lecture des différents messages, le langage SMS est à proscrire, tout comme les fautes d'orthographe qui rendent la compréhension plus que pénible.

Il est certain qu’un minimum d'effort est demandé, si non pourquoi s’inscrire , si tu n'a rien à nous faire partager?

Serais-tu voyeur ?

Pas de cela sur le quai des flottilles.

En une phrase, tu décides de t' inscrire c’est après mure réflexion, donc c’est avec l’intention de nous faire profiter de ton expérience maritime.
L’ensemble des membres , sera heureux de te lire et de te répondre.

Dans cette attente, je me fais le porte parole de l’ensemble des membres en te souhaitant la bienvenue et en te donnant toute notre amitié marine.

Jean-Paul, Fondateur du site « Quai Des Flottilles ».

J. P.

CHOMEL DE JARNIEU JACQUES

Aller en bas

CHOMEL DE JARNIEU JACQUES Empty CHOMEL DE JARNIEU JACQUES

Message par joel16 le Dim 4 Déc 2016 - 13:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Situation de famille

Contre-Amiral Jacques CHOMEL DE JARNIEU.
Fils de Paul et Stéphanie Bô.
Né le 20 octobre 1892 à Paris.
Décédé à l’âge de 96 ans le 13 février 1988 à La Garde (Var).

Marié à Marie Louise Joséphine de Chapuys - Montlaville, sans enfant.

Titre de noblesse

Par son père la particule remonte au XIIIème siècle et correspond à celle d’un chevalier. Il semble que ce soit également le cas pour son épouse dans une moindre mesure.

Carrière

Temps de Service dans la Royale 29 ans
Temps de Service à la mer 24 ans
Temps de Commandement presque 10 ans
Date d’entrée dans la Marine 1909 ou 1910
Fait Enseigne de Vaisseau le 05 octobre 1913, affecté au port de Toulon.
Le 1er janvier 1914,il est nommé sur le Croiseur Descartes à Terre-Neuve.
En 1915, il est affecté sur le Garde-Côtes Cuirassé Henri IV.
Il est cité à l'ordre de l'Armée Navale en février 1916 pour avoir « assuré le service de la télémétrie avec un sang-froid et une bravoure admirables, étant à découvert sous un feu violent, en particulier le 30 avril ».
Il prend le commandement du Torpilleur de Haute Mer Typhon en 1917/1918 et commande le Patrouilleur Phénix en 1918/1919.
Il reçoit la Croix de Guerre et est fait Chevalier de la Légion d'Honneur.
Il devient Lieutenant de Vaisseau le 04 mars 1919.
Le 1er janvier 1921, il est affecté sur le Croiseur Cuirassé Desaix à la Division Navale d'Extrême-Orient.
En 1924, il est Breveté de l'École Supérieure de la Marine.
Il est fait Capitaine de Corvette le 23 juillet 1927.
Il prend le commandement du Torpilleur Simoun en 1929/1931.
Il est nommé Capitaine de Frégate le 04 juin 1931.
Il commande le Contre-torpilleur Chacal en 1933/1934 puis le Contre-torpilleur Vautour en 1934/1936.
Devenu Commandant du Contre-torpilleur Tartu en 1936, il prend le commandement de la 5ème Division des Contre-torpilleurs en 1938/1940.
Il est également auditeur au Centre des Hautes Etudes Navales en 1936/1937 et au Centre des Hautes Etudes de la Défense Nationale en 1937/1938.
Il est fait Capitaine de Vaisseau et prend le commandement du Croiseur Foch en 1940/1941.
Il est fait Contre-Amiral en août 1941
Il devient Président de la Sous-commission Marine à la Délégation Française à la Commission Allemande de l’Armistice à Wiesbaden d’août 1941 à septembre 1942.
Il est nommé Secrétaire Général puis Président de la Délégation Française à la Commission Italienne d’Armistice de juillet à octobre 1943.
Il est Chargé de Mission au Secrétariat aux Colonies de janvier à août 1944.

Décorations

Croix de Guerre 1914-1918 et 1939-1945.
Croix de Guerre T.O.E.
Commandeur de la Légion d'Honneur.
Chevalier de l'Ordre de Saint-Maurice et Lazare.

Parcours

S’il possède un nom à particule l’Amiral Chomel de Jarnieu n’appartient guère, comme son épouse, qu’à la petite noblesse de chevalerie. Par son père, il est issu du milieu bancaire et par ses ancêtres du notariat et de charges politiques héréditaires (Consuls royaux). Son épouse est également la fille et petite-fille de banquiers du Crédit Lyonnais. Sans doute a t’il voulu suivre les traces de son oncle maternel qui fut Capitaine de Vaisseau. Son petit-neveu, Benoit, prolongera la lignée en devenant Amiral en 2012.
Il fera ses études dans des établissement catholiques avant d’intégrer l’Ecole Navale et d’accepter sans réserve le « moule » judéo-chrétien de l’institution. Il est considéré comme un excellent élément, ce que confirmeont ses états de service durant la 1ère Guerre Mondiale, notamment lors de la campagne des Dardanelles.
Il obtient une citation à l’Ordre de l’Armée Navale en 1916, à 28 ans, et son premier commandement l’année suivante sur un Torpilleur de Haute Mer.
L’entre deux guerres le voit obtenir son Brevet de l’Ecole Supérieur de la Marine (1924) et suivre le corpus du Centre des Hautes Etudes Navales (1936/1937) puis du Centre des Hautes Etudes de la Défense Nationale (1937/1938). Dans le même temps, il assure plusieurs commandement sur des Torpilleurs et Contre-torpilleurs avant d’assurer celui de la 5ème Divisions des Contre-torpilleurs. Commandant le Contre-torpilleur Vautour, il eut à assurer des évacuations de civils durant la Guerre d’Espagne. Avec 24 ans de « Service à la Mer » l’Amiral Chomel était l’un des plus « embarqués » parmi les Amiraux de Vichy. Officier stricte, Chomel n’en était pas moins un chef dans tous les sens du terme mais aussi particulièrement respectueux de la vie des hommes et d’un courage sans faille. Il était politiquement opposé au gouvernement de Léon Blum et ne s’en cachait pas. Dès 1931, on peut le considérer comme un familier de l’Amiral Darlan et il est lié par une profonde amitié avec l’Amiral Auphan. L’Amiral Chomel est de plus un anti républicain assumé et un anglophobe  convaincu qui ne pardonnera jamais, jusqu’à sa mort, ce qu’il appelait les trahisons britanniques de Dunkerque et Mers-el-Kébir.
Durant l’année 1940, à la tête de la 5ème Division de Contre-Torpilleurs avec son pavillon sur le Tartu, Chomel effectuera plusieurs escortes de convois à destination de la Norvège et plusieurs raids sur ses côtes. Le 13 juin 1940, il participera aux attaques de Vado et de Gênes face aux italiens.
Il fut nommé Contre-Amiral en août 1941 non pour ses mérites mais parce qu’il fallait un Amiral parlant parfaitement l’allemand pour présider à la Sous-commission Marine à la Délégation Française à la Commission Allemande de l’Armistice à Wiesbaden et qu’il était lié d’amitié depuis 1936 avec le Vice-Amiral Wever de Kriegsmarine. Il occupa ensuite brièvement un poste identique à la Commission italienne d’Armistice avant de terminer comme Chargé de Mission au Secrétariat aux Colonies.

Conclusion

Le Contre-Amiral Chomel de Jarnieu a certainement plus que d’autres mérité son grade, même s’il l’a obtenu pour de fausses bonnes raisons. Ce fut incontestablement un excellent marin et un chef apprécié de ses hommes et respecté de ses ennemis. Son anglophobie, née des évènements de Dunkerque et Mers-el-Kébir, ses amitiés avec Darlan, Auphan et l’Amiral allemand Wever, sans oublier son anti républicanisme, le portèrent à devenir un Amiral de Vichy. Néanmoins on ne peut guère lui faire de reproches dans les deux postes qui furent les siens aux commissions d’Armistice allemandes puis italiennes. Il s’y montra en négociateur âpre, soucieux uniquement des intérêts de la Marine, sans aucun complaisance ni esprit de collaboration ou d’asservicement envers l’occupant.
joel16
joel16
Permanent
Permanent

Messages : 4154
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum