QUAI DES FLOTTILLES
"Chalut". Tu es ancien de la Royale ? Ben n'hésite pas. Pose ton sac sur ce quai et enregistre toi. Même si tu n'a jamais foulé ce dernier tu es le bienvenu car tu dois avoir des choses à nous raconter...

Quelques règles à suivre pour le bien de tous :


- En premier lieu, il serait aimable et courtois de ta part de te présenter. tu es le bienvenu parmi nous, mais dis nous sommairement qui tu es, sans oublier de mettre à jour ton avatar en y « glissant » ta « bouille »

. A défaut, ton compte risque d'être supprimé. Merci à toi pour ta compréhension.
- Les membres qui ne posteront pas régulièrement, verront leur compte supprimé au bout de deux mois d'inactivité.

- Pour la bonne lecture des différents messages, le langage SMS est à proscrire, tout comme les fautes d'orthographe qui rendent la compréhension plus que pénible.

Il est certain qu’un minimum d'effort est demandé, si non pourquoi s’inscrire , si tu n'a rien à nous faire partager?

Serais-tu voyeur ?

Pas de cela sur le quai des flottilles.

En une phrase, tu décides de t' inscrire c’est après mure réflexion, donc c’est avec l’intention de nous faire profiter de ton expérience maritime.
L’ensemble des membres , sera heureux de te lire et de te répondre.

Dans cette attente, je me fais le porte parole de l’ensemble des membres en te souhaitant la bienvenue et en te donnant toute notre amitié marine.

Jean-Paul, Fondateur du site « Quai Des Flottilles ».

J. P.

vieux Brest

Page 26 sur 26 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26

Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Le Zoom 2/2

Message par Patrick le SCOUARNEC le Jeu 31 Oct 2019 - 16:18

En 1977, la transformation de l'entrepôt à charbon en cinéma est effective. Le Zoom, situé 2-4, rue Paul-Masson à Saint-Martin, voit donc le jour : Il est composé de deux salles et sa spécificité est le cinéma X. Il périclite dans les années 80 avec la massification des vidéocassettes (VHS) et laisse finalement la place au cinéma d'art et d'essai Les Studios en 1989 qui y restera jusqu'au milieu des années 2000 avant son déménagement. Le lieux restent à ces jours inoccupés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty bâtiment de la criée

Message par Patrick le SCOUARNEC le Mer 6 Nov 2019 - 15:44

Le projet de Centre National des Phares et Balises au 1er éperon entre dans sa phase déconstruction. Le bâtiment de la criée va retrouver son aspect d'origine comme ici en 1954, avant d'être rhabillé. © © ©
© Photographie Henri Le Guillou / Archives de Brest

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty la route de Kerinou

Message par Patrick le SCOUARNEC le Ven 8 Nov 2019 - 17:30

la route de Kerinou et vue générale de Lambézellec, début XXe s.

© Editions Villard (Quimper)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Claire de Duras, la littéraire (1/2)

Message par Patrick le SCOUARNEC le Lun 11 Nov 2019 - 10:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Re: vieux Brest

Message par Jean-Paul le Mer 13 Nov 2019 - 8:57

Je connais et j'ai visité le château de Duras.
Au passage, le vin de Duras est excellent.


Possesseur du MAKHILA d'Honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 FONDATEUR DU QUAI DES FLOTTILLES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Escorteur Rapide  LE BASQUE  F 773

Ma devise: TOUS UNIS COMME A BORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Jean-Paul
Jean-Paul
Fondateur et Administrateur
Fondateur et  Administrateur

Messages : 22382
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Histoire de Brest : Claire de Duras, l’antiraciste (2/2)

Message par Patrick le SCOUARNEC le Sam 16 Nov 2019 - 18:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Bombardement place de la Tour d'Auvergne

Message par Patrick le SCOUARNEC le Mar 19 Nov 2019 - 18:57

Bombardement place de la Tour d'Auvergne : vue des bâtiments détruits, des soldats allemands, à l'arrière-plan le monument commémoratif du Docteur Mesny. Juillet 1941.
© Tous droits réservés. Mention obligatoire : photo Spallek.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Simone Camus (1916-2001)

Message par Patrick le SCOUARNEC le Mar 19 Nov 2019 - 18:59

Plus de 100 fiches pour le dictionnaire de la Résistance. Aujourd'hui nous vous présentons Simone Camus (1916-2001). Orpheline de père dès 1922 elle entre avant guerre aux Docks de l'Ouest comme secrétaire de direction. Son fiancé disparait à l'été 1940 lors du bombardement de la flotte française à Mers-el-Kébir. C'est en avril 1943 qu'elle est contactée pour entrer dans la Résistance, au sein du mouvement Défense de la France.Elle devient secrétaire départementale du mouvement et participe, activement, à la distribution de son journal clandestin. Elle s'occupe également de faux papiers ou de renseignement. Avant le siège elle évacue Brest et devient secrétaire auprès de l'état major FFI de l'arrondissement de Brest. Après guerre elle devient trésorière de l'amicale des anciens de Défense de la France à partir de 1946, et en assure en outre le secrétariat à partir de 1977. Pour en connaitre plus sur cette résistante : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Au bas de la fiche n'hésitez pas à noter les cotes des archives pour venir aux sources.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Avenue Foch

Message par Patrick le SCOUARNEC le Jeu 21 Nov 2019 - 15:53

Avenue Foch (photo avril 1964).
L’ arrêté du 12 décembre 1929 pour dénommer deux nouvelles voie de Brest est ainsi rédigé : "L’avenue de la Gare, depuis l’Avenue Réveillère jusqu’à la route nationale 12 portera le nom de Clémenceau. La continuation jusqu’au Bois de Boulogne portera le nom d’Avenue du Maréchal Foch au lieu et place de la Route de Kérinou".
Né à Tarbes le 6 avril 1851, Ferdinand Foch devait sortir de Polytechnique, dans l'artillerie. Entré en 1885 à l'École Supérieure de Guerre, il y reviendra par la suite comme professeur de tactique générale, puis comme commandant en 1907. À la tête du 20ème Corps à Nancy en 1914, il prend part, sous les ordres de Castelnau, à la bataille de Morhange puis, nommé Commandant de la 9ème armée, il contribue à la victoire de la Marne. En 1916, il dirige la bataille de la Somme. En 1917, quand Pétain remplace Nivelle, il devient Chef d'État-Major Général et intervient en Italie pour rétablir la situation. En 1918, il est nommé Généralissime des troupes alliées sur tous les fronts. Il déclenchera la phase offensive de la bataille de France, le 18 juillet, qui conduira les Alliés à la victoire du 11 novembre. Chef à la fois énergique et humain, animé par une fervente foi chrétienne, Foch a élaboré, puis appliqué, une doctrine fondée notamment sur la puissance des forces morales, le savoir, la fermeté de caractère et la discipline intellectuelle. Maréchal de France, de Grande Bretagne et de Pologne, il sera le principal artisan de la victoire des Alliés. Il se rend à Brest le 1er septembre 1919. Il vient de sa propriété de Ploujean faire ses adieux au Général Pershing. Le train spécial, transportant le Général Pershing pénètre dans l'Arsenal. À 10h, il embarque à bord du Leviathan où le Maréchal vient le rejoindre pour lui apporter la réponse de l'armée française à son mot célèbre du cimetière de Picpus : Vous êtes arrivé en disant «La Fayette nous voilà », permettez aujourd'hui au soldat de France de vous dire : grâce vous soit rendue. Lorsqu'il n'était encore que Lieutenant-Colonel, Foch avait acheté une propriété à Trofeuntoniou en Ploujean, après son mariage avec Mademoiselle Bienvenu. C'était une propriété d'une centaine d'hectares avec un quart de sous-bois, qui le ravissait, son goût pour la chasse étant très grand. C'est de là qu'il partit pour la guerre le 26 juillet 1914. En 1918, à Morlaix, le Maréchal Foch devait rendre un fervent hommage à cette population bretonne. "Dès 1914, j'ai eu sous mes ordres votre Corps de Bretons, le 11ème ; (...) J'ai revu les Bretons en 1916 sur la Somme (...). Je les ai vus au Chemin des Dames, où le 11ème Corps fut écrasé par des forces supérieures en nombre ; enfin, dans le deuxième semestre 1918. Et partout, ils se sont montrés admirables d'énergie, d'endurance et de dévouement. Et pendant ce temps, les femmes les suppléaient aux travaux des champs, les femmes qui labouraient et faisaient pousser le blé, qui faisaient leur devoir et nous indiquaient le nôtre. Quand un peuple comme le vôtre montre sa volonté de vaincre, comment voulez-vous que des chefs ne cherchent pas par tous les moyens de vaincre ? C'est parce qu'on nous en a fourni les moyens que nous sommes arrivés à la victoire qui nous a fourni la paix. Pour moi, que la Bretagne a adopté comme son enfant, j'ai tâché de faire honneur à la Bretagne !"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


© G. CISSE / Archives de Brest
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Quartier du Guelmeur, Saint-Marc en 1936

Message par Patrick le SCOUARNEC le Mar 26 Nov 2019 - 18:30

Quartier du Guelmeur, Saint-Marc en 1936 : saurez-vous localiser cette vue ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




© Archives de Brest
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Le 1er novembre 1919, la Dépêche de Brest

Message par Patrick le SCOUARNEC le Mer 27 Nov 2019 - 17:58

Le 1er novembre 1919, la Dépêche de Brest se faisait l'écho de l'arrestation, par la police américaine, d'un groupe de soldats devenus bande de malfaiteurs. Soupçonnés d'être les auteurs de plusieurs vols, dont celui d'un débitant du bourg de Lambézellec, leur mode d'action évoquait, toutes proportions gardées, les braquages à la Dillinger (sans faire de Brest un Chicago des annnées 1920) : braquages à main armée, fuite en automobile, alcools forts dans les véhicules pour fêter la réussite des vols. La fin de la présence américaine à Brest entre 1917 et 1919 est marquée (en partie seulement) par des faits de cette nature : braquages, bagarres entre soldats américains et soldats démobilisés, pillage des camps américains par des habitants n'ayant pas accès aux ventes aux enchères de stocks, etc... Dans le "genre" le plus bel exemple est sans doute l'article du 31 août 1919 relatant l'arrestation d'un "chef de bande américain" arrivé à Brest après Paris. Il "écumait les centres américains" de "vols d'automobiles et attaques à main armée". Lors de son arrestation mouvementée il fut trouvé porteur "de ses instruments de travail, c'est-à-dire de deux revolvers, d'un rasoir et d'une pochette qui contenait du poivre destiné sans doute à aveugler ses victimes". Autres temps, autres moeurs on n'aura aucune peine à imaginer ce que voulait signifier l'auteur de l'article en déclarant qu'il fut "interrogé à l'américaine".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



© Archives de Brest
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty LES STUDIOS 1/3

Message par Patrick le SCOUARNEC le Ven 29 Nov 2019 - 16:08

LES STUDIOS 1/3
C'est en 1989 que le cinéma Le Zoom situé au 4, rue Paul Masson, et dont le propriétaire est M. Le Goff, se convertit en cinéma art et essai, tout en conservant, dans un premier temps, une salle X. C'est à cette occasion que prend naissance Les Studios. En 2002, les salles sont rénovées, mais les Studios se sentent à l'étroit...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




© Archives de Brest
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty LES STUDIOS 2/3

Message par Patrick le SCOUARNEC le Lun 2 Déc 2019 - 11:19

Le cinéma Club ayant fermé en 2005, les portes du 136, rue Jean Jaurès restent closes durant presque 3 ans jusqu'à la réhabilitation des lieux et le déménagement des Studios dont l'inauguration officielle se tint le 5 juin 2008, alors que la 1ere projection avait eu lieu le 8 mars de la même année. Depuis, le cinéma a connu quelques modifications, la dernière étant le retour de la 7eme salle, disparue depuis 2005, qui élève ainsi le nombre de sièges à 650. Cinéma Les Studios

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



© Archives de Brest
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty un jeu pour (ré)apprendre l'histoire de Brest sans en avoir l'air

Message par Patrick le SCOUARNEC le Mer 4 Déc 2019 - 12:03

Enseignants, animateurs de centres aérés, de TAP... ou d'EHPAD, un jeu pour (ré)apprendre l'histoire de Brest sans en avoir l'air. De 7 à 77 ans (et plus), avec les familles ou à l'école, découvrez 42 lieux et personnages de Brest en 7 familles : Evénements, Lieux brestois, Personnages, Monuments actuels, Monuments disparus, Jardins-Espaces naturels, Transports en commun. Pour plus de détails ou emprunter : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Re: vieux Brest

Message par latrube-jc le Mer 4 Déc 2019 - 14:41

tu es une mine de renseignement vieux Brest - Page 26 937129 continue et merci
latrube-jc
latrube-jc
Permanent
Permanent

Messages : 5006
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 72

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Douglas, Pierre, William… et les autres. Il y a 80 ans, le « Pacific Coast » (novembre 1939)

Message par Patrick le SCOUARNEC le Jeu 5 Déc 2019 - 17:03

Douglas, Pierre, William… et les autres. Il y a 80 ans, le « Pacific Coast » (novembre 1939).
Le 9 novembre 1939, Hitler vient d’échapper à un attentat à Munich, 25 divisions motorisées allemandes sont concentrées à la frontière hollandaise, la France mobilisée derrière la ligne MAGINOT chante avec « Ray Ventura et ses Collégiens » qu’elle ne tardera pas à « pendre son linge sur la ligne Siegfried »…Et Brest dans tout cela. Les vapeurs d’une guerre qui parait encore lointaine flotte sur les quais du Port de commerce. Depuis le mois de septembre, des navires de commerce réquisitionnés par la Royal Navy débarquent dans plusieurs ports français (Cherbourg, Brest, Saint-Nazaire, Nantes) le matériel nécessaire à la Force Expéditionnaire Britannique (BEF : British Expeditionary Force), à pied d’œuvre au côté de l’allié français face à la menace nazie. En ce 9 novembre, le « Pacific Coast », cargo de la « Coast Line » réquisitionné pour le transport d’essence dans le cadre du convoi BC14 (British Chanel n°14) est amarré au Port de commerce. Sous les ordres de William Humphrey Ellis, commandant expérimenté, le « Pacific Coast », qui en est à son 3e voyage à destination de la France, se vide de sa cargaison. Marins britanniques et dockers brestois sont à la tâche. En début d’après-midi, la cale 2 du cargo explose, le navire est en feu au poste 7 du port de commerce…le drame a commencé, la catastrophe semble annoncée. Très rapidement, le commandant Laurent Loussot et l’équipage de « l’Abeille 22 » arrivent à prendre en remorque le « Pacific Coast » en flammes. Le danger est écarté des quais où on s’affaire pour éviter que l’incendie ne ravage les bâtiments avoisinants. La passe de l’Est du port étant encombrée par plusieurs bateaux au mouillage, le Cdt Loussot engage « l’Abeille 22 » à toute puissance vers la passe de l’Ouest. Le navire en flammes crache des projectiles incandescents, la fumée est intense, la chaleur insupportable. Arrivé sur le banc de Saint-Marc, le Cdt Loussot décide de détacher la remorque. Au plus près du navire en flammes qui menace d’exploser, l’équipage met en branle les manches à incendie de « l’Abeille 22 » et entreprend d’arroser l’avant de cette « bombe à retardement ». Quelques temps plus tard et devant le péril imminent d’explosion, les autorités maritimes ordonnent d’évacuer la zone. Le lendemain, « l’Abeille 22 » est de nouveau sollicitée pour déplacer de 300m le navire toujours en flammes. Laurent Loussot sera hautement honoré, par les autorités françaises et britanniques pour cette manœuvre de la dernière chance : il sera, entre autres, décoré de de la British Act Gallantry Medal en décembre 1939.
Le « Pacific Coast » brûlera encore pendant plusieurs jours et finira par sombrer le 12 novembre. Dans les jours qui suivirent, la mer continuera à ramener à la côte les corps des malheureuses victimes, souvent peu identifiables, laissant ainsi familles britanniques et brestoises dans la plus affreuse ignorance, devant le silence assourdissant des colonnes des journaux de l’époque. Une époque où l’air de « On y ira pendre notre linge sur la ligne Sigfried » cédera bien vite le pas au bruit du canon, au son des bottes nazies.
80 ans plus tard, on peut se souvenir de Pierre Richard (15ans), Edouard Staelen (16 ans), Roger Le Bris (17 ans), Jean Hervis (18 ans), Douglas Bradley (19 ans), Francis Walker (25ans), Etienne Bars (30 ans), Meville de la Cour Gifford (34 ans), Charles E.Rolls (35 ans), Sidney Mills (35 ans), François Cornec (36 ans), François Beauperin (36 ans), John Booth (40 ans), Pierre Richard (père, 43 ans), Louis Joé (46 ans), Roger Gallon (49 ans), Thomas Michael (57 ans), William Humphrey Ellis (57 ans), Jean Simon, Louis Jézéquel, Henri Kermaïdic, Charles Durumain, Firmin Heurté, René Derkean (Berkean ?), Maurice Fort, tous victimes de la catastrophe du Pacific Coast.

Pour aller plus loin : le blog d’Yffic Dornic ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Archives de la ville de Brest : 1I210, 9doc7, série Fi : documents figurés.
Tower Hill Memorial (Londres).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Les remparts, ces mal-aimés à Brest

Message par Patrick le SCOUARNEC le Dim 8 Déc 2019 - 19:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Près de 20 ans après, un livre sur la ligne bleue à Brest

Message par Patrick le SCOUARNEC le Dim 8 Déc 2019 - 19:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty forme de radoub n° 2, inauguration

Message par Patrick le SCOUARNEC Hier à 17:08

forme de radoub n° 2, inauguration. Vue aérienne oblique du pétrolier "Touraine" entrant dans la forme de radoub, à l'arrière-plan le quartier de Saint-Marc. 9 février 1968.

© Photo Henri Chalois. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation. Contacter les ayants droit./ Archives de Brest

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31951
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

vieux Brest - Page 26 Empty Re: vieux Brest

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 26 sur 26 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum