QUAI DES FLOTTILLES
"Chalut". Tu es ancien de la Royale ? Ben n'hésite pas. Pose ton sac sur ce quai et enregistre toi. Même si tu n'a jamais foulé ce dernier tu es le bienvenu car tu dois avoir des choses à nous raconter...

Quelques règles à suivre pour le bien de tous :


- En premier lieu, il serait aimable et courtois de ta part de te présenter. tu es le bienvenu parmi nous, mais dis nous sommairement qui tu es, sans oublier de mettre à jour ton avatar en y « glissant » ta « bouille »

. A défaut, ton compte risque d'être supprimé. Merci à toi pour ta compréhension.
- Les membres qui ne posteront pas régulièrement, verront leur compte supprimé au bout de deux mois d'inactivité.

- Pour la bonne lecture des différents messages, le langage SMS est à proscrire, tout comme les fautes d'orthographe qui rendent la compréhension plus que pénible.

Il est certain qu’un minimum d'effort est demandé, si non pourquoi s’inscrire , si tu n'a rien à nous faire partager?

Serais-tu voyeur ?

Pas de cela sur le quai des flottilles.

En une phrase, tu décides de t' inscrire c’est après mure réflexion, donc c’est avec l’intention de nous faire profiter de ton expérience maritime.
L’ensemble des membres , sera heureux de te lire et de te répondre.

Dans cette attente, je me fais le porte parole de l’ensemble des membres en te souhaitant la bienvenue et en te donnant toute notre amitié marine.

Jean-Paul, Fondateur du site « Quai Des Flottilles ».

J. P.

DOCTEUR JULES THEOPHILE

Aller en bas

DOCTEUR JULES THEOPHILE Empty DOCTEUR JULES THEOPHILE

Message par joel16 le Ven 3 Fév 2017 - 21:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Situation de famille

Vice-Amiral Jules Théophile DOCTEUR

Né le 15 avril 1868 à Buenos-Aires (Argentine).
Décédé à l’âge de 98 ans le 21 juillet 1966 à Paris

Carrière

Temps de Service dans la Royale : 37 ans
Temps de Service à la mer : 32 ans
Temps de Commandement : 11 ans
Date d’entrée dans la Marine : 1885

Il est fait Aspirant le 05 octobre 1888 et Enseigne de Vaisseau le 27 août 1891, affecté à Lorient.
Il embarque sur le Croiseur-torpilleur Faucon à l’Escadre de la Méditerranée en janvier 1894 et devient Second du Torpilleur Flibustier 2 ans plus tard.
Réaffecté à Lorient, il devient Lieutenant de Vaisseau en octobre 1897.
Le 1er janvier 1899, il rejoint la Division Navale de l’Océan Pacifique Oriental comme Second à bord de l’Aviso Eure.
Il retrouve de nouveau Lorient au début 1901 et est fait Chevalier de la Légion d’Honneur à la fin de cette année là.
Elève de l’Ecole des Officiers Torpilleurs au début 1902, il en sortira breveté.
Il embarque à bord du Croiseur Cuirassé Pothuau à l’Escadre de la Méditerranée en janvier 1903.
Il obtient son brevet d’Officier de l’Ecole Supérieure de la Marine en 1904.
Le 1er janvier 1906, il rejoint l’Escadre de Méditerranée et le Cuirassé Hoche avant de passer l’année 1908 affecté à Lorient.
En janvier 1909, il obtient de nouveau un poste de Second, sur le Croiseur Friant à l’Escadre du Nord puis en 1911 sur le Cuirassé Saint-Louis à la 2ème Escadre.
Fait Capitaine de Frégate en 1912, il est affecté encore une fois à Lorient et devient Officier d’Académie l’année suivante.
En janvier 1914, il est nommé Adjoint du Contre-Amiral Nicol, Chef d’Etat-major de la 1ère Armée Navale, à bord du Cuirassé Courbet.
Fait Capitaine de Vaisseau à la fin de 1916, Il prend le commandement du Cuirassé Démocratie en mars 1917 pour plus de deux ans. Dans le même temps, il est fait Officier de la Légion d’Honneur en juillet 1917.
Au 1er janvier 1921, il obtient pour 18 mois le commandement de l’Ecole de Perfectionnement des Officiers de Marine et de l’Aviso-école Arras.
Il est fait Contre-Amiral en juillet 1923 et Commandeur de la Légion d’Honneur en décembre 1923.
A partir de septembre 1923 et pour 2 ans, il prend le commandement de la Division Navale de la Manche et de la Mer du Nord.
A partir d’octobre 1925 et pour 24 mois il est nommé Directeur des Personnels Militaires de la Flotte. Durant cette période, en 1926, il est fait Vice-Amiral.
Il prend le commandement de la 1ère Escadre en septembre 1927 et jusqu’en octobre 1929. Il deviendra Grand Officier de la Légion d’Honneur en janvier 1928.
Il est nommé Inspecteur Général des Forces Maritimes en Méditerranée en octobre 1929, poste qu’il n’occupera que 7 mois avant de rejoindre la réserve et de prendre la présidence du conseil d’administration du journal Le Matin.
Il sera fait Grand Croix de la Légion d’Honneur en avril 1938.
Membre du conseil supérieur de la Marine, Inspecteur Général des Forces Maritimes de la Méditerranée, Membre du Conseil National de la Légion d'Honneur et Président du Comité Provisoire de la Marine Marchande sous Vichy, entre la fin 1940 et mars 1942, il prit une retraite qui lui permit d’écrire sinon de réécrire l’histoire des Amiraux vichyste.

Parcours

Le plus âgé des « Amiraux de Vichy », 72 ans en 1940, est né en Argentine, à Buenos Aires, à l’époque des derniers feux de la Marine à Voiles.
Fervent catholique, servir la France, c’était pour lui servir Dieu et si son mysticisme lui ouvrit certaines portes, il lui en ferma aussi bien d’autres.
Bien qu’ayant obtenu un commandement prestigieux, le Cuirassé Démocratie en 1917, sa « 1ère Guerre Mondiale » fut bien terne et sans grande valeur militaire. Confronté aux mutineries de la fin du conflit, il considérait les officiers comme seuls responsables de la situation et en garda une méfiance, sinon une défiance, envers tous gradés n’étant pas au moins Capitaine de Corvette. Pour lui, la distance et la dureté du commandement étaient indispensables pour maintenir une discipline de fer à bord des Bâtiments comme à terre. Très proche, certains diront amis, de l’Amiral Darlan, celui-ci le rappela à la fin de 1940 pour occuper des postes sans grande saveur, considérant qu’il avait trop vieilli pour être vraiment utile.

Conclusion

La Grande Histoire a presque totalement oublié l’Amiral Docteur et pour une fois je pense qu’elle a bien raison. Cet homme était fidèle à la « Tradition » et à la discipline jusqu’à la bêtise. Dans les faits, il est né avec 50 ans de retard et aurait été parfait pour commander dans la Marine à Voiles, considérant matelots et petits officiers comme des forçats et des valets devant être d’une obéissance absolue.
Déjà « à la retraite » bien avant la Seconde Guerre Mondiale, j’ai hésité à le faire figurer dans cette saga, les postes qu’il occupa sous Vichy n’étant rien d’autre que des coquilles vides sans véritable responsabilité.
Pour autant je le considère comme un révisionniste dans la pire acceptation du terme pour deux des écrits qu’il publia, « La grande énigme de la guerre, Darlan Amiral de la Flotte » et surtout « La vérité sur les Amiraux ». Absoudre tous les Amiraux de Vichy au nom d’une caste supérieure et de la Tradition, c’est faire injure à la véritable Histoire de la Royale et à la mémoire de tous les marins, quelques soient leurs choix, qui vécurent cette période terrible. Il n’a jamais compris ou surtout voulu comprendre les vérités de son époque jusqu’à nier la réalité des faits historiques les plus inattaquables.
joel16
joel16
Permanent
Permanent

Messages : 4156
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum