QUAI DES FLOTTILLES
"Chalut". Tu es ancien de la Royale ? Ben n'hésite pas. Pose ton sac sur ce quai et enregistre toi. Même si tu n'a jamais foulé ce dernier tu es le bienvenu car tu dois avoir des choses à nous raconter...

Quelques règles à suivre pour le bien de tous :


- En premier lieu, il serait aimable et courtois de ta part de te présenter. tu es le bienvenu parmi nous, mais dis nous sommairement qui tu es, sans oublier de mettre à jour ton avatar en y « glissant » ta « bouille »

. A défaut, ton compte risque d'être supprimé. Merci à toi pour ta compréhension.
- Les membres qui ne posteront pas régulièrement, verront leur compte supprimé au bout de deux mois d'inactivité.

- Pour la bonne lecture des différents messages, le langage SMS est à proscrire, tout comme les fautes d'orthographe qui rendent la compréhension plus que pénible.

Il est certain qu’un minimum d'effort est demandé, si non pourquoi s’inscrire , si tu n'a rien à nous faire partager?

Serais-tu voyeur ?

Pas de cela sur le quai des flottilles.

En une phrase, tu décides de t' inscrire c’est après mure réflexion, donc c’est avec l’intention de nous faire profiter de ton expérience maritime.
L’ensemble des membres , sera heureux de te lire et de te répondre.

Dans cette attente, je me fais le porte parole de l’ensemble des membres en te souhaitant la bienvenue et en te donnant toute notre amitié marine.

Jean-Paul, Fondateur du site « Quai Des Flottilles ».

J. P.

Avant propos sur les Amiraux de Vichy

Aller en bas

Avant propos sur les Amiraux de Vichy Empty Avant propos sur les Amiraux de Vichy

Message par joel16 le Sam 3 Sep 2016 - 20:31

Pendant une année je vais offrir au Quai des Flottilles un nouveau post récurent dont le sujet sera “ Les Amiraux de Vichy”, en vous dressant le portrait d’une cinquantaine d’hommes qui ont fait un choix, celui de servir un gouvernement et son chef dont l’histoire a fait des collaborateurs de l’occupant nazi.
Sur ce forum je m’adresse presque exclusivement à des anciens marins de la Royale donc je sais par avance qu’ils feront la part des choses entre ce que l’histoire a retenu des faits et des actes, et ce qu’impliquait pour chaque marin de 1940/1944 le contexte quotidien de l’occupation.
Quand je parle de la Marine Nationale, j’emploie le plus souvent un terme que beaucoup d’entre vous trouvent désuet, “La Royale”. Pourtant lorsqu’on veut parler des Amiraux de cette époque troublée, il n’y a pas mieux que “La Royale” pour désigner les Officiers Supérieurs d’une Arme, la Marine, dont les traditions datent bien souvent de l’Ancien Régime et dont les Chefs sont encore à majorité issus de la Noblesse. Vous verrez l’importance que cela aura sur leurs actes et comprendrez sans doute pourquoi ils ont fait certains choix, parfaitement honorables pour eux, qui leurs seront reprochés par la suite.
Ces hommes auront pour la plupart été condamnés par leurs contemporains puis jugés par l’Histoire.
La majorité d’entre eux ont été de grands marins, des hommes d’honneur pétris des traditions de la plus belle des Armes, cette Marine qu’ils chérissaient plus que tout.
Aucun, du moins jusqu’au 27 novembre 1942, ne mérite d’être qualifié de traître. De l’Armistice à cette date, la Royale comptait deux entités, la Marine fidèle au gouvernement de Vichy et la Marine des Forces Navales Françaises Libres. Aucune des deux n’a failli à l’Honneur même lors de combats fratricides et cela chacun doit l’avoir constamment à l’esprit. Les militaires, les marins, ne peuvent être tenus pour responsable des décisions et des ordres que leur donne un gouvernement, l’écrasante majorité obéit et subit, une infime minorité choisit l’autre voie. La victoire seule désignera qui a eu tort ou raison.
Je remercie par avance notre “Pacha” Jean-Paul et Patrick le Scouarnec pour leurs collaborations à la rédaction de l’ensemble des sujets de cette histoire des “Amiraux de Vichy”.

Contexte historique.

La France des années 30 est politiquement bien plus complexe et divisée qu’on ne le croit généralement.
A gauche nous trouvons les communistes, et les “socialistes” de la SFIO. Il y a peu de communistes au sein de la Royale et encore presque uniquement chez les matelots. Les “socialistes” et les “centristes de gauche” (socialistes catholiques) représentent la majorité chez les matelots et le petit encadrement.
A droite nous trouvons une “droite modérée” traditionnelle et les “Ligues” (partis et groupuscules d’extrême droite, souvent fascistes et antisémites). Il est bon également de rappeler qu’il existe aussi des partis que nous pourrions qualifier de Royalistes, proches des “Ligues” par leur rejet du système républicain mais assez éloignés pour la plupart des idées nauséabondes qu’elles véhiculent.
La très grande majorité des officiers de la Royale appartient à la droite modérée, et plus on monte dans la hiérarchie plus on appartient à la droite “Royaliste” (notamment les Amiraux). Il n’y a quasiment pas de “ligueurs”, la Royale n’aime pas les extrêmes. Même si les “Ligues” furent officiellement interdites à partir de 1936 par un certain... Pierre Laval, elles demeurèrent actives sous des apparences “plus républicaines”.
Dans un contexte économique redevenu favorable après le crise de 1929, la France est un pays de paix dont la population de plus en plus éduquée s’éloigne un peu plus chaque jour des réalités d’un monde où les premiers signes des drames à venir commencent à apparaître. La France est celle du Front Populaire, des congés payés, de la vie qui se facilite un peu plus chaque année grâce aux inventions, un pays encore essentiellement agricole mais sans commune mesure avec celui des années précédant le premier conflit mondial. L’explosion du nazisme en Allemagne, du fascisme en Italie et même la Guerre d’Espagne, tous signes avant coureurs de la catastrophe, resteront sans effet sur le plus grand nombre. La droite française ne veut croire qu’en une paix durable au risque pour son extrême de se compromettre déjà avec les fascistes. Les socialistes sont partagés entre pacifistes convaincus et ceux qui pensent que pour conserver la paix mieux vaut préparer la guerre mais qu’il est électoralement trop risqué de le dire et surtout de le faire.
Beaucoup d’auteurs et même d’historiens pensent ou veulent nous faire croire que les français des années 30 étaient racistes et antisémites. Bien sur la minorité d’extrême droite, les Ligues, étaient l’un et l’autre comme tous les fascistes mais il s’agit bien là d’une minorité rappelons-le. La France tout comme l’Empire Britannique étaient alors des pays colonialistes et c’est cette vision coloniale des peuples indigènes qu’on veut nous vendre trop souvent pour du racisme. Le pays le plus raciste de la planète à cette époque était, et de loin et pour longtemps encore, les Etats Unis d’Amérique, suivi par les états fascistes et l’U.R.S.S.. La Royale fut bien souvent le fer de lance de la colonisation et l’Arme la plus présente ensuite dans les colonies.
L’antisémitisme était sans doute le sentiment le plus partagé dans la population française de l’avant guerre. Pour les classes populaires le juif était le riche, le patron, le rentier. Pour les catholiques (la religion dominante dans le pays) le juif était l‘assassin du fils de Dieu (pourtant Jésus était lui aussi juif). Disons le franchement, une majorité importante des français se revendiquait antisémite et était persuadé de l’être... Les années d’occupation leur prouveront bientôt qu’ils ignoraient en vérité ce qu’était l’antisémitisme et attesteront qu’ils ne l’étaient pas.
La guerre ne trouva pas une France militarisée comme l’étaient l’Allemagne ou le Japon, nous n’étions pas prêts ni matériellement ni psychologiquement. Devions-nous pour autant capituler et nous engager dans 4 années de collaboration avec l’occupant ? Sans doute non si on en juge par notre Empire d’outremer et notre Marine quasi intacte qui, alliée à la Royal Navy, aurait été de loin suffisamment puissante pour conserver nos territoires hors métropole et donc une véritable gouvernance républicaine.
La venue au pouvoir du Maréchal Pétain, de Laval, de Darlan et de quelques autres traîtres ou imbéciles opportunistes marqua plus que la défaite, le déshonneur de notre nation. Le Général de Gaulle, les F.F.L, les F.N.F.L, les F.A.F.L. et la Résistance F.F.I/F.T.P. relevèrent un défi immense qui nous conduisit non sans mal et horreur à la victoire finale.
L’Histoire est un juge implacable, les historiens eux sont des journalistes du passé dont les convictions parfois voilent le regard qu’ils ont sur les faits.

La Royale avant et pendant le conflit.

Dunkerque, la capitulation, l’occupation, la collaboration, Mers-el-Kébir, Dakar, Alexandrie, le débarquement en A.F.N., le sabordage de la Flotte, Diego Suarez, le coup de force japonais en Indochine, les ”plaies d’Egypte” qui frappèrent la Royale durant 6 ans de conflit furent légion. Comme pour les autres Armes, il faut remonter deux décennies en arrière pour en voir les causes et en peser les effets.
L’après 1ère Guerre Mondiale fut désastreux pour notre Marine qui vit peu à peu son budget se réduire comme peau de chagrin et donc abandonner tous ses projets et perdre ses effectifs tant en personnel qu’en bâtiments. A partir de 1922, la Royale s’orienta nécessairement vers une Marine Nationale à caractère essentiellement colonial et de représentation plus qu’en une Marine de Guerre capable de combattre efficacement “à la mer”.
C’était normal dans le contexte de l’époque et la plupart des grandes nations en firent de même, convaincues qu’elles étaient d’avoir connu le dernier conflit majeur de l’humanité. A partir de 1932/1933 puis la montée inexorable du fascisme, une lente prise de conscience accéléra la mise en service de nouveaux programmes de construction qui s’accélérèrent avec la Guerre d’Espagne. Hélas, il faut bien constater qu’engager la fabrication de bâtiments, dont les plans datant parfois de 1924 n’étaient pas des plus modernes, et la réalisation en quantité importante d’unités performantes, ne se fait pas en quelques années.
En 1939, la Royale était puissante en nombre de bâtiments, certes avec une majorité d’unités coloniales pas vraiment adaptées à une guerre européenne, mais aussi vieillissante pour ne pas dire obsolète.
Si on excepte les opérations de Norvège, il n’y eut pas durant la période 1939/1940 de véritables combats navals. La Royale fut héroïque à Narvik et durant les évacuations comme à Dunkerque mais face à un ennemi venu essentiellement de la terre et du ciel. Après l’Armistice, suite au coup de force britannique du 03 juillet 1940, l’écrasante majorité de nos marins présents en Grande-Bretagne refusa de combattre auprès des Anglais et même de rejoindre l’embryon de Marine qu’était alors les Forces Navales Françaises Libres. Il fut alors impossible de trouver suffisamment de marins français pour armer les bâtiments des F.N.F.L et les combats fratricides qui eurent lieu en Afrique et au Liban n’arrangèrent évidemment pas les choses.
Dans la Royale plus que dans toute autre Arme, l’obéissance absolue au gouvernement légal était la règle. Il n’y a donc rien d’étonnant à voir des Amiraux dans la haute administration du gouvernement de Vichy. Doit-on pour autant la montrer du doigt ? Dire et écrire qu’elle fut bien plus collaboratrice avec l’occupant que toute autre, sans aucun doute NON. Durant 4 années, il y eut 2 Royales, celle de Vichy et celle de la France Libre mais un seul état d’esprit, l’Honneur de Servir.
Comme l’Océan et la Mer se séparent et se rejoignent à Gibraltar, on ne sépare jamais longtemps deux entités qui n’en font au final qu’une et une seule.


Dernière édition par joel16 le Dim 4 Sep 2016 - 11:46, édité 2 fois
joel16
joel16
Permanent
Permanent

Messages : 4151
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Avant propos sur les Amiraux de Vichy Empty Re: Avant propos sur les Amiraux de Vichy

Message par Patrick le SCOUARNEC le Dim 4 Sep 2016 - 10:57

bounce bounce bounce
Patrick le SCOUARNEC
Patrick le SCOUARNEC
Administrateur - Responsable du foyer
Administrateur - Responsable du foyer

Messages : 31708
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum